Mardi c'était le grand jour:
Le réveil du four. Nous l'avons doucement sorti de sa torpeur. Il nous a bien enfumés un peu au début. Petit à petit la pierre s'est réchauffée et le feu a progressé vers le milieu du four. La voûte a blanchi un peu, le feu a gagné le fond du four. La chaleur est rentrée encore un peu plus dans les pierres. La bouche du four rayonnante, brûlante, irradiait tout le fournil. Dehors les fumées se faisaient noires et âcres, la suie brûlait. Alors toute la voûte a blanchi complètement. Le four était prêt.
Restait à le vider de ses braises. Le nettoyer avec le balai mouillé. Contrôler la température et enfourner.
Nous étions si bien concentrés que j'en ai oublié de faire les photos!

L’image contient peut-être : intérieur